Gare routière de Gaborone. Un terminal une différence
de Mambo Mohamed (Tanzanie)

Gare routière de Gaborone. Un terminal une différence

« Le Botswana fait partie des quelques pays africains, au sud du Sahara, dont le stade de développement économique diffère, en comparaison avec les autres nations moins développées. C’est un pays qui connaît une croissance rapide, et sa capitale, Gaborone, avec une population de 250 000 habitants est, elle aussi, bien différente des cités des pays voisins.
De sa gare routière centrale, située dans la partie ouest de la ville, on peut capter les expressions des gens, tant ceux venus des villes de l’intérieur comme Francistown, Lobatse, Maun et Kasane que de visiteurs arrivant de pays voisins comme l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, la Namibie et la Zambie.
Ma première surprise a été qu’à la différence de gares routières de cette importance en Tanzanie celle de Gaborone fonctionne vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec des pics d’activité entre 5 heures du matin et 9 heures du soir.
Pendant sept jours, j’ai arpenté ce lieu, m’y rendant dès 4 heures du matin à plusieurs reprises. Durant les jours de travail, le trafic s’écoule régulièrement. Le vendredi, veille de week-end, la gare routière offre des scènes vraiment intéressantes de travailleurs abandonnant littéralement la ville pour retourner chez eux. Tout cela est impensable chez moi, en Tanzanie, car les infrastructures sont complètement sous-développées. »

Mohamed Mambo

BAZOUAM, UNE EXPOSITION HOMMAGE AUX CRéATEURS- ARTISANS

Caroline Blache

2017-04-24 10:04:20

© Afriphoto. Les textes publiés sur le site www.afriphoto.com sont protégés par la législation française du copyright.
Toute publication, même partielle, des textes et des visuels doit être soumise à autorisation ou à négociation de droits d'auteur. Merci de contacter pour cela la rédaction d'Afriphoto.